LALE AKAT

C’est ma grand-mère qui m’a offert mon premier appareil photo.
Un appareil photo style jetable mais qui ne l’était pas. Elle l’avait reçu chez DAMART pour la remercier de sa fidélité.
C’est comme ça que j’ai commencé. L’été de mes 9 ans.

S’en est suivi beaucoup de photos de famille, de mes sœurs, du jardin, de la maison…
J’ai grandi un petit peu avec lui.

A 15 ans, je me suis inscrite à l’INRACI.
J’ai reçu pour l’occasion, le vieux reflex OLYMPUS de ma mère.

J’ai étudié la photo pendant 3 ans et j’en suis sortie avec un diplôme de technicienne en photographie. Mais à cette époque, je n’avais pas encore trouvé ce qui me passionnait vraiment dans la photo. Je savais juste que j’aimais les gens.

J’ai oublié mon appareil photo quelques années. J’ai suivis d’autres rêves, d’autres envies, mais il n’était jamais très loin.

C’est en 2010 qu’il ne m’a plus jamais quitté.

Le prenant avec moi tout le temps, partout. Faire des photos comme on respire. Témoin de toutes mes amitiés. Fidèle compagnon de toutes mes sorties, de jour comme de nuit. Cela m’a permis de savoir ce qui me plaisait réellement dans le fait de photographier. La VIE!

L’émotion, les gens, ce moment parfait ou la danse commence. L’instant magnifique ou tous se placent correctement, ou les visages s’imbriquent où les courbes et les lignes sont en fusion. Ce que j’aime le plus dans la photo c’est ça, c’est vous.